EXOPLANETE EN ZONE HABITABLE MAIS PAS POUR LES HUMAINS

D’une masse comparable à notre caillou (30 % de plus quand même, selon ses codécouvreurs), la nouvelle venue a toutes les chances d’avoir un sol, un vrai, pas comme les gazeuses Jupiter, Saturne, Neptune et Uranus.

Autre point fort : Proxima B se situe dans une relative zone de confort vis-à-vis de son étoile, à 7,3 millions de kilomètres, quand la présence de vie semble possible, d’après les chercheurs, entre 6,3 et 12,2 millions.

Pour le reste, c’est encore un peu l’aventure.

  • Climat : Frisquet.

Proxima B a beau se trouver 20 fois plus près de son étoile que nous vis-à-vis du Soleil, ce n’est pas pour autant la Côte d’Azur. Proxima du Centaure, son étoile, est une naine rouge dont la surface est deux fois moins chaude (2.800°C) que celle de notre Soleil. En conséquence, les chercheurs ont évalué à -39°C la température moyenne sur Proxima B, en dehors d’un éventuel effet de serre induit, par exemple, par l’eau ou le CO₂.

L’espoir subsiste : Sur Terre, sans l’effet de serre provoqué par l’atmosphère, on en serait à -18°C. Et pourtant, il a fait 34,5°C à Lille le 24 août 2016.

eso1624b

  • Atmosphère : Pas gagné

Malheureusement, il est difficile de détecter une enveloppe gazeuse à quarante mille milliards de kilomètres de distance. En attendant de disposer d’outils d’observation plus puissants, les chercheurs peuvent seulement indiquer que la présence d’une atmosphère n’est « pas définitivement exclue », malgré quelques circonstances décourageantes.

Proxima B est notamment si proche de son étoile (qui ne pèse que 12 % du poids du Soleil) que l’atmosphère a pu se trouver « érodée » par les radiations et orages magnétiques de Proxima du Centaure. En outre, il y a une chance significative pour que la planète ne présente qu’une seule face à son étoile.

http://www.20minutes.fr/sciences/1913415-20160825-exoplanetes-pourquoi-ira-vivre-tout-suite-proxima-b

One thought on “EXOPLANETE EN ZONE HABITABLE MAIS PAS POUR LES HUMAINS

Laisser un commentaire