PROXIMA CENTAURI B EST INHABITABLE

Des chercheurs russes et leurs collègues de la NASA ont trouvé des indices signalant que Proxima Centauri b, l’exoplanète la plus proche de la Terre, ainsi que d’autres « doubles » de la Terre, qui gravitent autour de naines rouges, pouvaient être potentiellement inhabitables à cause de l’évaporation rapide de l’oxygène de leur atmosphère, apprend-t-on de l’Astrophysical Journal Letters.

Afin d’examiner l’habitabilité de la planète, les chercheurs ont reproduit l’impact des rayons X et ultraviolets, émis par les naines rouges, sur l’atmosphère des exoplanètes.

« À regarder ces jeunes naines rouges dans notre galaxie, il faut noter qu’elles sont beaucoup moins lumineuses que le Soleil », précise Vladimir Ayrapetyan du Centre de vol spatial Goddard, aux États-Unis. « Et maintenant nous savons que ces naines émettent des rayons X et ultraviolets en grandes quantités lors de projections sur leur surface. »

La conclusion à laquelle les scientifiques sont arrivés est pourtant peu réjouissante. Il s’est avéré que l’atmosphère des exoplanètes, se trouvant dans la zone habitable, est « soufflée » par un rayonnement puissant ce qui fait que les corps célestes perdent leur oxygène, ce qui exclut la présence d’eau liquide sur leur surface.

Laisser un commentaire