LE CHOC DES ETOILES

« Ce que nous voyons dans cette « nursery » stellaire une fois apaisée est une version spatiale de la manifestation des feux d’artifice du 4 juillet, avec des « rubans » volant dans tous les sens », a souligné John Bally, l’auteur principal du travail qui décrit ce phénomène en s’appuyant sur les observations du grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama (ALMA).

Selon les chercheurs, quelque 100 000 ans avant notre ère, plusieurs protoétoiles sont nées dans les profondeurs du nuage moléculaire 1 d’Orion.

Du fait de la gravité, elles se sont rapprochées les unes des autres à une vitesse très élevée.

Il y a 500 ans, deux d’entre elles sont entrées en collision. Dans le contexte spatial, cet évènement spectaculaire s’est déroulé il y a très peu de temps, c’est pourquoi « le feu d’artifice » sera encore visible pendant deux siècles, d’après les scientifiques.

« Même si ces explosions préstellaires sont de courte durée, elles pourraient être relativement communes. En détruisant leur nuage parental, comme nous le voyons dans le cas du nuage moléculaire 1 d’Orion, de telles explosions permettraient de régler la cadence de la formation des étoiles dans ces nuages moléculaires gigantesques », a conclu John Bally.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201704101030835676-images-collision-deux-etoiles-feu-artifice/

Laisser un commentaire