LA MORT DE ROSETTA

mission-rosetta-dernier-acte-et-apres-20160930-0716-b90ae0-11x

30 septembre 2016

Rosetta, mission historique de l’ESA, s’est achevée comme prévu par un impact contrôlé de la sonde à la surface de la comète qu’elle accompagnait depuis plus de deux ans.

Le centre de contrôle de l’ESA, à Darmstadt (Allemagne), a déclaré la mission officiellement terminée à 11 h 19 temps universel (13 h 19 heure de Paris), après avoir constaté la perte du signal de Rosetta, au moment de l’impact.

Hier soir, à 20 h 50 temps universel (22 h 50 heure de Paris), Rosetta avait amorcé une trajectoire de collision avec la comète, depuis une altitude d’environ 19 km, exécutant ainsi sa dernière manœuvre. La destination ciblée était située sur le plus petit lobe de la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko, à proximité d’une zone d’hébergement de fosses actives, dans la région de Ma’at.

Au cours de sa descente, Rosetta a eu l’occasion d’étudier les gaz, les poussières et le plasma à proximité directe de la surface de la comète, et de prendre des clichés à très haute résolution.

« Rosetta vient d’accomplir une nouvelle prouesse qui entrera dans l’histoire », se réjouit Jan Wörner, Directeur général de l’ESA. « Aujourd’hui, nous célébrons le succès d’une mission qui a marqué un tournant majeur pour l’exploration spatiale, qui a surpassé nos rêves les plus ambitieux, et qui s’inscrit dans la glorieuse lignée des grandes “premières” de l’ESA dans le domaine de l’exploration cométaire. »

« Grâce à un effort international colossal, qui s’est étalé sur des dizaines d’années, nous avons réussi notre mission, qui consistait à envoyer dans l’espace un laboratoire scientifique de pointe afin d’étudier de près l’évolution d’une comète dans le temps, ce qu’aucune autre mission cométaire n’avait tenté auparavant », commente Alvaro Giménez, Directeur de la Science à l’ESA.

« Cette mission n’a pas seulement été un triomphe aux plans scientifique et technique : Rosetta et son atterrisseur Philae ont également enflammé l’imagination du monde entier, et fasciné un public bien plus vaste que la communauté scientifique. C’était grisant de sentir que tant de gens étaient embarqués avec nous dans cette aventure », ajoute Mark McCaughrean, conseiller scientifique à l’ESA.

http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/Mission_accomplie_Rosetta_termine_son_voyage_par_une_descente_magistrale_vers_sa_comete

Laisser un commentaire